Je réponds à un lecteur – prendre confiance en soi

 

Bonjour, je suis ravie de vous retrouver après une longue pause sur le blog et au milieu d’une série de bouleversements qui secouent ma vie (mais pas ma foi! ), pour répondre au commentaire que Samson Bertrand avait laissé sur l’article «Pourquoi Judas trahit Jésus».

Samson Brertrand a écrit ceci «Je crois que la conclusion me touche profondement. Pour dire vrai, j’ai de la peine à vivre avec certains  autres en communauté. Je suis d’un caractère timide. C’est avec peine que j’exprime mes besoins aux autres, quant même je le Fais je n’ai pas de bonne suite. J’ai de la peine à faire confiance et me laisser guidé par les autres. Je veux bien m’y mettre avec les autres mais je juge de ma situation très pauvre en finance pour participer à l’essor du groupe. Merci de me soutenir […]»

Je voudrais d’abord dire à Samson ainsi qu’à chaque lecteur que pour Dieu, chacun d’entre nous est une créature merveilleuse. La bible nous dit :

«C’est toi qui as formé mes reins,Qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.»

Psaume 139:13‭-‬14

Ces versets nous affirment que Dieu fait des oeuvres admirables et que c’est lui qui nous a créés. Donc nous sommes admirable ! N’est-ce pas une bonne nouvelle ? Je suis admirable, tu es admirables, il ou elle est admirable, nous sommes admirables, vous êtes admirables, ils et elles sont admirables ! Admirons-nous donc les un les autres en tant qu’oeuvres uniques de la main de Dieu.

Ces versets déclarent non seulement que nous sommes admirables mais encore, ils disent que nous sommes merveilleux. Il est précisément dit «une créature si merveilleuse». À quel point faut-il être merveilleux pour qu’il faille amplifier l’adjectif merveilleux avec «si»? Songez-y quelques secondes… Il n’a pas dit une créature merveilleuse mais «si merveilleuse» ! C’est encore une bonne nouvelle : je suis si merveilleuse, tu es si merveilleuse ou si merveilleux, il elle est si merveilleux etc.

Pour continuer, rappelons-nous que le plus grand commandement est d’aimer Dieu et le deuxième qui lui est équivalent, est d’aimer son prochain comme soi-même (Matthieu 22:37-39). En effet, si l’on aime l’artiste, ici Dieu, n’apprécie-t-on pas aussi son oeuvre, ici la Création ?

Or il ne s’agit pas simplement d’apprécier, mais d’aimer. Comme je le disais dans ma vidéo pourquoi parler d’amour, aimer consiste en actions motivées par l’Esprit d’amour : le Saint Esprit. Ces actions ont pour fin de bénir, d’édifier, de servir celui qui en est l’objet.

Le Saint-Esprit est notre guide car Dieu est avec nous pour nous aider à relever tous les défis de la vie en Christ, et notamment le défi de l’amour inconditionnel. Il nous aide également à discerner les bons choix.

Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis-moi sur la voie de l’éternité

Psaume 139:24

Un guide fidèle sur lequel Samson Bertrand, comme chacun de nous, peut compter !

À présent que nous avons vu ces quelques points tirés de la parole de Dieu, qui est la vérité, je souhaite répondre de façon plus pratique à ce commentaire.

Tout d’abord, si cela peut vous rassurer,  beaucoup de personnes sont concernées par le manque de confiance en soi, et beaucoup de personnes s’en sortent ! J’ai moi-même été dans ce cas, et je continue encore à progresser. Saisir la pensée de Christ et l’amour qu’il a à mon égard a été, et est encore, un catalyseur de mon développement. Gloire à Dieu  !  Jésus-Christ a vaincu toute puissance, y compris celle de «nos vieux démons», à nous de marcher dans sa victoire en suivant son exemple.

Le manque de confiance en soi prend en général racine dans la sous-estime de soi : on n’a pas conscience de sa valeur, on s’auto-dénigre et on n’arrive donc pas à trouver sa place auprès des autres car on ne se sent pas assez «riche» ou trop «timide», pour citer les exemples de Samson Bertrand.

Or quelle est notre valeur ? Nous sommes chacun une fille ou un fils de Dieu. Par héritage filiale, la valeur de Dieu est en nous ! Ayons conscience que nous sommes la prunelle de son oeil.

J’avais dit: Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut.

Psaume 82:6

Dieu nous aime. Il nous a désigné chacun à notre tour pour accomplir quelque chose de spécial. Voilà pourquoi nous sommes dignes, parce que  Jésus-Christ nous rend dignes. Pour vous en sortir, cherchez avant tout la révélation de l’amour de Dieu pour vous. Demandez cette révélation dans la prière et en confiant votre cœur à Jésus-Christ.

Un exercice qui m’a bien aidée est de me regarder dans le miroir et de me complimenter en me regardant droit dans les yeux (au début ce n’était pas facile du tout!).

Vous pourriez aussi prier quotidiennement les versets 13 et 14 du psaume 139 🙂 De façon générale, parlez de vous de façon positive. Dieu a créé la lumière par sa parole, votre parole est aussi créatrice. Servez-vous en à votre avantage !

Il dit que la lumière soit, et la lumière fut.

Genèse 1:3

Apprenez également à accepter et à vous approprier les  compliments et remarques positives que l’on vous fait.

Prenez aussi le temps de rendre grâce à Dieu quotidiennement pour tout ce que vous avez, tout ce que vous réussissez, tout objectif que vous atteignez. Est-ce un examen validé ? Un ami que vous avez aidé ? Une tâche que vous avez accomplie avec succès ? Marquez ces victoires par un sourire, une action de grâce, une danse de la victoire, une récompense que vous vous offrez.

Par ailleurs, je vous recommande de prendre un temps à la fin de chaque journée pour vous souvenir de ce que vous avez bien fait. Pour ce que vous n’avez pas accompli comme vous le souhaitiez, dites vous «je vais progresser» et mettez de la détermination à apporter du changement, en demandant à Dieu son soutien. Prenez cependant en compte que ce que vous voulez changer en vous n’est pas nécessairement ce que Dieu veut changer !

Il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.

2 Corinthiens 12:9

Vous n’êtes pas parfait, je ne suis pas parfaite, dans les faits, nous ne serons jamais parfaits. Il nous faut apprendre à nous aimer malgré notre imperfection. C’est là l’amour que nous nous devons à nous-mêmes et que nous devons aux autres selon ce que Jésus a commandé.

Personne n’est titulaire de tous les superlatifs (le plus beau, le plus intelligent, le plus sage, le plus fort…) si ce n’est Dieu. Ce qui nous rend parfaits c’est de suivre le chemin que Dieu a tracé pour nous. C’est notre croix et elle nous suffit. Elle nous rend parfaits devant Dieu cette foi qui nous anime ! La quête d’une absolue perfection est une vanité et un orgueil. Devenons humbles et acceptons que sa grâce nous suffit.

«Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.»

Hébreux 10:14

Jésus dit «Vous êtes la lumière du monde, on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau mais on la met sur le chandelier» (Matthieu 5:15). Encore de bonnes nouvelles ! Mais qu’est ce que la lumière et qu’est ce que le boisseau ?

La lumière c’est Jésus en nous : la face de Dieu en nous qui ne demande qu’à être manifestée.

Qu’est ce que le boisseau ? Tout ce que l’on peut mettre pour couvrir, cacher cet éclat qui demeure en nous. Il peut prendre la forme de mots qui nous dénigrent, qui nient cette divinité qui nous habite, de pensées dévalorisantes ou d’obstacles à notre épanouissement.

Si Jésus nous dit qu’on ne met pas de boisseau sur la lampe c’est que Dieu lui-même ne nous dénigrera pas. Au contraire, il voudra toujours faire ressortir ce qu’il y a de beau en nous. On remarque que dans la bible, les anges porteurs de messages interpellent les appelés de façon valorisante comme pour Gédéon, ou Marie.

L’ange de l’Eternel lui apparut, et lui dit: L’Eternel est avec toi, vaillant héros!

Juges 6:12

Ainsi, ne nous dénigrons pas nous-mêmes, et ne nous associons pas non plus à ceux qui dénigrent et obscurcissent notre éclat, qui nous rabaissent, qui nous ridiculisent, qui nous injurient, qui nous font sentir que nous ne sommes pas à la hauteur, qui sont méchants, ou qui font ressortir chez nous des aspects qui ne font pas honneur à Dieu.

Dieu peut tout et pourvoit volontier à tout nos besoins. Vous avez besoin d’amis qui vous aiment ? Qui vous encouragent ? Qui vous écoutent? Qui  vous conseillent ? Qui font preuve de douceur envers vous? «Demandez et il vous sera donné» (Matthieu 7:7).

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ou questions.

 ** Pour s’abonner, c’est en haut à droite 😉 **

Soyez bénis

Marine

À toi qui lis cet article, que la grâce te soit donnée de goûter l’amour de Dieu qui surpasse toute connaissance

Au nom de Jésus-Christ, sois béni

Amen

2 réflexions sur “Je réponds à un lecteur – prendre confiance en soi

  1. c’est claire et nette bien aimé je suis personnellement béni d’avoir lu ces paroles ce matin que le seigneur te bénisse aussi bien aimé. que le nom de notre seigneur jésus-christ soit loué.

    J'aime

    1. Amen ! Merci pour ton enthousiasme et tes appréciations encourageantes 🙂 Sois béni et passe une excellente semaine dans la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ. Que toute la gloire revienne à Dieu

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s