Son saint temple et son bras agissant

Comme je me lève tôt  pour faire du sport plusieurs fois par semaine, le Seigneur m’a mis à cœur de partager avec vous les enseignements bibliques d’où je puise ma motivation.

1 – Pourquoi décider de faire du sport et de prendre soin de soi

Dans 1 Corinthiens 6:19 nous apprenons que notre corps est le temple du Saint Esprit. C’est à dire que notre corps abrite Dieu. Pas une partie de notre corps, considérée plus noble, mais tout notre corps. Notre corps est donc rendu sacré à cause de l’Esprit de Dieu qu’il abrite.

«Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?»

1 Corinthiens 6:19

Dans toutes les civilisations, les hommes ont de leurs mains construit des œuvres majestueuses, des bâtiments somptueux, pour rendre gloire aux dieux qu’ils vénéraient.  De nos jours, les vestiges de ces constructions font encore déplacer des foules !

 

Vestiges d’Ephèse en Grèce

 

Les chrétiens ont eux aussi mis en œuvre leur génie créatif, pour ériger des cathédrales, ou des églises magnifiques.

Dieu n’habite pourtant pas ces lieux. Ces lieux sont simplement des lieux de culte, d’enseignement, d’édification et de rassemblement. L’esprit de Dieu les visite par moment. Dieu habite en chacun de nous.

Votre corps, mon corps, a été choisi par Dieu comme sa maison. Or, si des hommes se sont donné autant de peine pour construire à Dieu des lieux de visitation, nous devrions d’autant plus nous soucier d‘offrir à Dieu une demeure confortable en notre corps, ne croyez-vous pas?

J’ai donc pris cet engagement de faire plus de sport sachant que mon corps est le temple du Saint Esprit et désirant rendre hommage à Dieu, par amour pour lui. Ainsi je remplis ma part pour que ce temple, suscité par Dieu lui-même, soit une belle œuvre.

Cette beauté n’a rien à voir avec ce que l’on trouve dans les magazines. Il ne s’agit pas tant de l’apparence, mais bien plus des actes que l’on pause chaque jour, pour faire de notre corps une habitation agréable pour le Saint Esprit.

En effet, si la bible nous recommande dans Ephésiens 4:30 de ne pas attrister le Saint Esprit, c’est bien parce qu’il peut être contrarié ou au contraire dans la joie à cause de nous. Nous pouvons l’exalté par le simple fait d’avoir une alimentation saine, de faire de l’exercice, de nous reposer suffisamment, et bien sûr, en ne livrant pas notre corps sacré à des expériences physiques au mépris son l’intégrité, de sa santé, ou de ce que pourrait ressentir le Saint Esprit.

C’est la foi en cette parole annoncée dans 1 Corinthiens 6:19 qui me motive à prendre soin de moi.

Rappelons-nous que le plus grand commandement est :

«Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.»

Matthieu 22:37

Prendre soin de nous est un acte amour envers Dieu. C’est une façon d’honorer le Saint-Esprit qui vit en nous. Il se manifestera alors d’avantage, c’est pourquoi c’est une étape importante pour celui qui désire être rempli du Saint Esprit, porter ses fruits, et répandre son amour.

Quand nous passons à l’action, notre apparence et notre caractère sont peu à peu transformés. C’est toujours quand nous mettons notre foi en action, à travers des actes , que nous recevons le miracle ou la transformation.

La somme des actes que nous posons avec foi deviendra une œuvre de foi.

«Je te montrerai la foi par mes œuvres»

Jacques 2:18

2 – Pourquoi Dieu nous pousserait-il à faire de l’exercice ?

Pour revenir à ma pratique du sport, c’est bien l’Esprit Saint qui m’a encouragée à me lever très tôt pendant un certain temps, pour que je fasse du sport, jusqu’à ce que cela devienne une habitude et que je me lève de moi-même, même sans encouragement.

J’étais reconnaissante puisque j’en récoltais les bénéfices, mais je m’interrogeais beaucoup quant à la raison pour laquelle il était important que je fasse plus de sport (car j’en faisais déjà) au point que Dieu s’implique avec autant d’insistance dans cette activité. Aujourd’hui, c’est avec joie que je partage avec vous ce qui m’a été révélé, et qui vient de l’expérience de Caleb (Nombres 13).

Caleb est l’un des 12 hommes qui furent envoyé par Moïse pour explorer Canaan, alors que le peuple s’apprêtait à y pénétrer. Ces envoyés avaient pour objectif d’évaluer la richesse de la terre et le moyen de s’en emparer, sachant que l’Eternel avait promis que son peuple possèderait cette terre. Malheureusement, à cause du rapport pessimiste donné par 10 des 12 envoyés, le peuple ne crut pas dans la promesse de Dieu et toute cette génération périt dans le désert, tous, excepté Caleb et Josué.

Puis Josué arriva à la tête du peuple, et l’Eternel lui commanda d’aller à la conquête de cette fameuse terre promise. En ce temps Caleb avait 85 ans. Il dit a Josué :

«Je suis encore aussi robuste que le jour où Moïse m’a confié cette mission. J’ai autant de force que j’en avais alors, qu’il s’agisse de combattre ou de partir en campagne et en revenir.»

Josué 14:11

Malgré son âge avancé, Caleb était capable de faire la guerre et de prendre possession de cette terre qu’il avait vu ! Comment cela se fait-il?

Evidemment, la victoire ne dépend pas de Caleb, mais bien sûr de Dieu. A tout âge, Dieu peut nous accorder la grâce de posséder ce qu’il nous a promis. La démission des autres Israélites n’ a rien changé au vœu que l’Eternel avait fait à Caleb de le bénir.

« Si l’Éternel est avec moi, je les chasserai, comme il l’a dit»

Caleb, Josué 14:12

Caleb parti en campagne et posséda Hébron selon ce qu’il avait dit à Josué. Pour prendre cette terre, Caleb a dû se battre au sens propre du terme, contre les Anakim. Ces hommes étaient de véritables colosses ! Caleb était âgé, et il est fort à parier que parmi les lignes de l’armée ennemie se trouvaient des jeunes hommes dans la force de l’âge, entraînés et vigoureux.

Prenons maintenant l’exemple d’un autre vaillant challenger : David, qui vainquit le géant Goliath (1 Samuel 17).

David était un jeune berger, encore adolescent, et Goliath était un soldat aguerri. Pourtant David le vainquit d’une seule pierre. Comment était-ce possible?

Dieu était avec David, et David était entraîné : il savait magner la fronde. 1 Samuel 17:34 nous apprend que le jeune berger avait l’habitude d’affronter à mains nues des ours et des lions pour sauver la vie de ses brebis. Il était donc physiquement fort et avait une aptitude pour le combat à mains nues. Or c’est en combattant à mains nues, armé de sa fronde habituelle qu’il battit le géant Philistin.

Le bras de David fut le bras de Dieu pour défaire les Philistins.

 

Le David sculpté par Michael Ange : regard déterminé, prêt à lancer la pierre de la victoire

 

Si nous revenons à Caleb, il est fort à parier que pendant toutes ces années, il a continué à s’entraîner, à maintenir sa forme physique. Pourquoi? Il avait foi que le moment viendrait pour lui d’aller au combat pour prendre possession de ce que Dieu lui avait promis. La manifestation de sa foi, c’était sa persévérance dans les entraînements.

Certes, il n’était pas suffisant de s’entraîner pour vaincre, car la victoire est au Seigneur. Mais l’entraînement était nécessaire. A cause de la foi que Caleb avait qu’un jour l’Eternel lui permettrait de conquérir Hébron, Caleb jour après jour, continua de s’entraîner. Pour certains ses efforts étaient peut-être pure folie : imaginez-le, devenu vieux, en train de magner une épée, de courir ou que sais-je… Pour d’autres, Caleb était sans doute un exemple et une source d’inspiration, de motivation.

A la fin, Dieu dans sa fidélité a récompensé la foi de cette homme, et ses efforts n’ont pas été vains : La main de Caleb fut l’une des mains que Dieu utilisa pour offrir la terre promise à son peuple élu.

Enfin, rappelons-nous de la promesse de l’Eternel dans le psaume 91:

 « Je le rassasierai de longs jours »

Psaume 91:16

Avoir une bonne hygiène de vie ne garantie pas la santé et la longévité, car ce sont des dons de Dieu. Mais je crois qu’il faut également faire sa part, comme l’illustrent les exemples de David et de Caleb dont les efforts ont participés à l’accomplissement des promesses de Dieu.

Aujourd’hui déjà je suis contente de me sentir en pleine forme. Je poursuis dans la voie que Dieu m’a enseignée et je l’honore de cette façon. Dans l’avenir, il ne fait aucun doute que je tirerai grand bénéfice du capital santé que je construis aujourd’hui dans l’effort, la souffrance (les courbatures, les douleurs du sportif), les menus sacrifices (ne pas manger trop gras, trop sucré trop salé etc). Je constate aussi que cette discipline et cette persévérance contribuent à forger mon caractère.

Et vous, comment manifestez-vous la foi que vous avez que votre corps est le temple de Dieu, et son bras pour agir sur terre? Quelles résolutions prenez-vous aujourd’hui?

* J’espère que cet article vous a plu 🙂 Commentez, aimez, ou partagez *

Pour vous abonnez, c’est dans la barre latérale droite 😉

Marine

4 réflexions sur “Son saint temple et son bras agissant

  1. Simple, l’homme est à l’image de Dieu, il doit donc entretenir ce don de Dieu intérieurement par la prière et les actions de grâce, et extérieurement en n’en prenant soin.

    Aimé par 1 personne

  2. Que le Nom de Notre Dieu soit loué et glorifié par le Nom puissant de notre Seigneur Jésus-Christ pour t’avoir donné cet inspiration et la capacité de connaître sa parole et de la partager avec les autres.
    Personnellement, j’ai tiré une leçon de l’entretien de la foi en Dieu. Exemble de Caleb est très fort, il a entretenu son état physique parcequ’il avait fou à la promesse de Dieu, ce qui revient dans mon esprit à soutenir que Dieu est fidèle à lui même à fortiori à ses promesses, comme des promesses doivent toujours se réaliser un bon jour, l’homme doit toujours garder son état spirituel et physique stables en entretenant sa foi, sa vie spirituelle en Jésus-Christ prête à la rencontre et l’attente de l’accomplissement de la parole de Dieu comme c’est fit le cas de Caleb et David et cela par de la prière et de bons actes.
    Merci pour cette réflexion dans le Nom saint et puissant de Jésus-Christ

    J'aime

    1. Amen et que toute la gloire revienne à Dieu. Vous avez bien résumé nous devrions entretenir notre foi dans la prière, et manifester notre foi en nous préparant physiquement à recevoir les promesses de Dieu. Cela peut-être par la pratique du sport, la révision de théorie, ou l’apprentissage de nouvelles disciplines (sciences, langues…) etc. En fonction de la promesse que nous attendons

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s