Comment étudier sa bible? – Partage de mon étude du jour

Bonjour chère.er sympathisant.e ou abonné.e !

Aujourd’hui je fais quelque chose d’assez spécial, et j’espère que cela te plaira et te bénira. Je vais partager avec toi la « méthode » que j’utilise pour étudier ma bible, ainsi que quelques fruits de ma méditation biblique de ce jour. Tu vas voir, c’est étonnamment simple! Je  souhaite que tu sois béni.e, et encouragé.e à toi-même prendre ta bible pour découvrir, par le biais de l’Esprit de Dieu qui est en toi, les trésors de sagesse que contient la bible, et qui font les délices de mon cœur.

instaquote-25-04-2017-20-13-10

Ma méthode

Je commence par prendre un stylo, et un cahier dans lequel je conserve mes notes de lectures bibliques.

Je te recommande de prendre toi aussi un carnet, ou cahier, afin de noter ce qui te vient lorsque tu lis ta bible. L’action d’écrire nous pousse à réfléchir davantage et à structurer notre pensée. Une pensée structurée est plus facile à mémoriser et donc plus marquante et durable. C’est ce qui te permettra de te souvenir en temps utile de ce que tu auras lu, ou qui, dans ton inconscient, participera à des prises de décision plus judicieuses 😉

Pour le choix du passage, j’ai décidé de lire dans le livre de Romains, tout simplement parce que j’ai envie de me replonger dans la lecture des épîtres du Nouveau Testament (c’est la partie de la bible qui a été écrite après la mort de Jésus). Ce n’est pas toujours de cette façon que je procède : parfois je prie puis j’ouvre ma bible au hasard, et je lis le passage sur lequel je tombe.

Tu peux aussi choisir de commencer à la première page, dans le livre de la Genèse, ou reprendre ta lecture là où tu t’étais arrêté.e la fois précédente. Si tu le préfères, lis le verset du jour publié quotidiennement, ou carrément tout le chapitre concerné. Sinon, tu as la possibilité de suivre un plan de lecture comme le proposent certains sites et applications.

Bien que je recommande de ne pas vivre sa spiritualité en se reposant principalement sur les outils digitaux, je pense qu’il n’y a pas de bonne façon de s’y mettre. Je t’invite simplement à t’investir sincèrement, afin de récolter le fruit de tes efforts.

Dieu est « le rémunérateur de ceux qui le recherchent »

Hébreux 11:6

Choisis également ta bible, il en existe plusieurs traductions, on n’est plus ou moins à l’aise avec telle ou telle, pour des raisons qui m’échappent. Ce matin, j’ai choisi de lire la parole dans la bible que mon père m’a offerte quand j’ai quitté la maison familiale de Douala pour venir faire mes études en France ❤ (J’ai plusieurs bibles chez moi, j’aurai peut-être l’occasion de t’en parler un de ces quatre 😉  ).

Avant de commencer ma lecture, je prends généralement (mais pas toujours) un temps pour me recueillir. Je demande alors au Seigneur de bénir ce moment de lecture et d’éclairer mon intelligence afin que cette lecture participe à me faire grandir spirituellement et à fortifier ma foi. Pour te donner une idée de prière, voilà un peu à quoi la mienne ressemblait aujourd’hui :

« Seigneur, merci pour ta présence ce matin, et pour l’amour que tu déverses dans ma vie. Voici le moment que je consacre à la lecture de ta parole. Je te prie au nom de Jésus-Christ afin que ce soit entre nous un moment d’intimité et de partage, et que les mots que je lis m’éclairent et me permettent de me rapprocher de toi. Au nom de Jésus-Christ, Amen »

Après tout ce petit rituel, j’ai commence à lire, stylo en main.

Je lis toujours mot à mot, et je note les expressions ou phrases qui m’interpellent; puis j’écris ensuite les pensées qui me viennent par rapport à ces mots ou expressions, dans le contexte où je les lis.

Parfois les lignes qui me touchent le plus font écho à d’autres notions que j’ai lues dans d’autres passages de la bible. Je note alors également les citations auxquelles je pensent.

Comme d’autres avant moi, et peut-être que c’est aussi ton cas, je me rends compte que les textes bibliques se répondent les uns aux autres ; ces textes forment un ensemble cohérent qui pointe vers le même Dieu dont le caractère surprenant se révèle, et reste identique, au fil de tous les récits et de l’histoire qui se raconte : l’histoire d’un Créateur qui aime sa Création.

Cela peut paraître logique, mais en réalité, cela n’est pas si naturel et évident. Evidemment, ces textes ont été mis ensemble dans le but précis de raconter quelque chose; remarquons tout de même que les premiers récits de la bible remontent à plusieurs millénaires. Entre-temps, les cultures et les royaumes se sont succèdés ; le monde des hommes n’a cessé de changer, au rythme des guerres, des conquêtes, des défaites, des migrations et périodes de captivité diverses, des révolutions techniques et technologiques. Je trouve donc assez fou, et intéressant, que par la foi que j’ai en Dieu, et que peut-être tu as aussi, je puisse m’identifier à des personnes telles qu’Abraham, David, Daniel, Esther, Marthe et Marie… autant de figures d’un autre temps, mais finalement rendues proches de nous, de toi, de moi, dans leur humanité à la fois fragile et remplie d’espérance :  l’espérance de voir la gloire de Dieu.

« Oh, si je n’étais pas sûr de vois la bonté de l’Éternel sur la terre des vivants! »

Psaume 27:13

Lecture biblique : Épîtres aux Romains,

Chapitre 1, versets 1 et 2 (Rom 1:1-2)

 

Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annonce

r l’Évangile de Dieu;

Romains 1:1

Appelé

 

Dieu a créé Paul dans un but. Le but de Dieu pour la création de Paul est ce qu’on nomme « l’appel de Paul ». En outre l’appel de Paul est d’être un apôtre, et pour Paul c’est bien clair. Il y a engagé sa vie et s’y consacre pleinement.

De la même façon, Dieu a un appel sur ma vie, un appel sur ta vie. J’ai décidé de répondre favorablement à cet appel, d’où l’existence d’Évangile et Bonnes Nouvelles. Mais aussi d’autres actes que je pose quotidiennement, à cause de l’Évangile et de l’appel de Dieu sur ma vie.

Et toi, où en es-tu? Sais-tu à quoi Dieu t’a appelé ? As-tu accepté cet appel ? 🙂

Mis à part

L’appel de Paul sur sa vie le distingue des

autres hommes et femmes. C’est un appel unique qui le rend spécial, et qui rend son existence bien différentes de celles des autres. Paul un homme à part, et même exclu de certains cercles. Derrière ses spécificités, il y a un but que Dieu lui a fait connaître.

A cause de sa foi Paul s’engage à annoncer l’Evangile. L’engagement qu’il a pris dans le but d’honorer et glorifier Dieu, par la consécration de sa vie à l’Évangile d’une façon qui lui est propre, distingue aussi Paul des autres. Sa différence prend alors tout son sens, et le but qu’il poursuit pour Dieu le conforte dans sa singularité.

Remarque : De la même façon l’appel de Dieu sur ta vie, sur ma vie, est fait pour permettre que chacun de nous vive une expérience de vie unique, où elle/il s’épanouit pleinement. Nous sommes tous crées différents, et appelés à des choses différentes, qui participent toutes, à leur manière, à révéler et glorifier Dieu dans le monde! (Pourvu que Dieu soit initiateur de ces démarches, bien entendu).

et qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les Saintes 

Écritures

Romains 1:2

Promis auparavant 

Rien ne se fait par Dieu qu’il n’ait annoncé, bien que le calendrier des événements ne soit pas connu. Il fait ce qu’il a dit : ses paroles sont des promesses (cf verset 1).

par ses prophètes

 

Les prophètes sont des porte-voix désignés par Dieu pour parler aux hommes. Ils doivent annoncer ce que Dieu leur demande de dire (et pas autre chose). C’est ce qu’on appelle prophétiser : porter un message de la part de Dieu.

Les prophètes annoncent des événement qui peuvent s’accomplir à une date donnée et proche, ou des années, voire des siècles après. Par exemple, l’annonce du sacrifice de Jésus pour laver le péché annoncé par le prophète Esaïe quelque part  entre 740 et 686 ans avant Jésus-Christ ! (voir Esaïe chapitre 53).

Dans les Saintes Écritures

Dieu parle à travers les saintes écritures : il  a utilisé, utilise, et utilisera encore la bible pour parler de ce qu’il va faire.

Dans le livre biographique « Les gens les plus heureux sur terre », Demos Shakarian raconte comment les immigrés arméniens, dont son grand-père faisait partie, se réunissaient pour prier et recevoir une parole personnelle de la part de Dieu, à travers un passage de la bible (je recommande ce livre!). C’est une pratique courante 🙂

Es-tu déjà tombé sur un verset biblique qui répondait excatement à une question que tu te posais, ou correspondait à une situation du moment présent? Cela m’est déjà arrivé plusieurs fois!

Je choisis de m’arrêter là, car le post est déjà assez long! haha! Souhaites-tu connaître la suite !? 😉

Tu n’as pas forcément à prendre des notes pour chaque verset que tu lis. Écris simplement ce qui te vient en tête.

Tu auras peut-être envie de faire une prière après ton étude au sujet de ce que tu auras médité. Parfois j’en fais, mais il se trouve qu’aujourd’hui cela n’a pas été le cas.

DSC_0145.JPG

Le mot de la fin

J’espère que tu as maintenant une idée de comment tu pourrais procéder pour étudier ta bible. Sois rassuré.e : j’ai mis un peu de forme que les choses aient du sens pour toi quand tu les lis, mais dans mon cahier, je n’ai pas eu à rédiger un tel pavé ha-ha!

Bien sûr, tu n’es pas obligé.e d’étudier ta bible rigoureusement à chaque fois que tu l’ouvres. Tu peux aussi avoir des moments où tu lis sans prendre aucune note. Cependant, comme je te l’ai dit plus haut, il me semble que la prise de note te permettra d’aller plus en profondeur, chose indispensable à un moment de ta démarche spirituelle, si tu souhaites construire une intimité forte avec le Seigneur, et qui t’attire la faveur de ton Dieu 🙂

A bientôt sur Évangile et Bonnes Nouvelles !

Marine

*** Un commentaire ? As-tu des conseils à partager avec notre communauté ? Dis-le nous :-D***

C’est aussi ça l’amour : le partage d’encouragements et de connaissance 🙂

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Comment étudier sa bible? – Partage de mon étude du jour

  1. Bon article je fais à peu près pareil perso je suis très « chrétien connecté » avec applis, plans de lectures et tout et je note souvent sur mon iPad, smartphone,… ^^ Merci du partage, sois bénie 😉

    J'aime

    1. Bonjour , Merci pour ton retour ! Contente que l’article t’ait plu 🙂
      J’adore l’expression « chrétien connecté » ! ha-ha !
      Le plus important, il me semble, c’est de réserver des moments pour vivre cette intimité avec le Seigneur à travers la bible. Pour ma part, j’ai du mal à la vivre à travers le monde digital qui est connecté à tout! (bien qu’il y ait le mode avion 😉 ) Je préfère ma bible papier qui n’est connectée qu’à Dieu, pour son côté « exclusif » :-). Chacun son expérience 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s